Gestion Durable de la Ressource en Eau des îles Loyauté
Equipement sanitaire

Agrandir (8 Ko)
Equipement des ménages en WC - 1996 - et présence de streptocoques fécaux par forage - 1997
   
Nappe phréatique la moins épaisse
   
Nappe phréatique la plus épaisse
 
Taux d'équipement


Les équipements sanitaires correspondent principalement aux fosses septiques, destinées à la récupération des eaux usées (des WC, des salles de bain et des cuisines). Ils sont plus répandus dans le Nord de l´île et aux alentours de Luecila - Qanono. Ils permettent donc un prétraitement de ces eaux, en éliminant notamment une grande partie des bactéries et des virus qui se développent dans ces eaux contaminées. Certaines zones de l´île sont largement sous équipées, voire même sans aucun équipement sanitaire : il existe donc un risque majeur de contamination des eaux souterraines liés à ces rejets anarchiques dans la nature.

Les streptocoques sont des bactéries très dangereuses pour les hommes. Elles proviennent d´une pollution fécale (excréments animal ou humain). En cas d´ingestion et de développement chez les êtres humains, notamment les jeunes enfants, elles peuvent être à l´origine de pathologies importantes.

A travers l´étude de ces deux cartes, on constate qu´a priori le taux d´équipements sanitaires est directement lié à la présence de streptocoques dans la même zone. Le développement de ces infrastructures chez les particuliers (sachant qu´elles sont prises en charges à 100% par la municipalité et la Province) permet de diminuer le risque de prolifération des bactéries aux sorties des tuyauteries d´eaux usées, et donc de réduire l´infiltration de ces mêmes organismes dans le sol, avant d´arriver à la nappe d´eau douce.

NB ! Si à certains endroits de l´île, en l´absence d´équipements sanitaires, on ne retrouve pas de grandes concentrations de bactéries dans l´eau prélevée, ce n´est pas que ce type de pollution n´y existe pas. Il existe au moins deux explications, mais qui ne doivent en aucun cas ralentir la mise en place ou la mise aux normes des installations sanitaires :

Certaines zones sont beaucoup moins peuplées que d´autres, or le risques de pollution étant (notamment) proportionnel à la densité de population, les taux de pollution bactériologique de ces zones sont inférieurs par rapport à d'autres lieux. Il faut quand même préciser que la population est appelée à augmenter dans les années à venir, donc cette constatation risque d´être rapidement modifiée.

Il existe une circulation de l´eau (entraînant les polluants) dans le sol, à travers des micro-fractures, ce qui permet le déplacement de la pollution qui pourra soit se déposer au fil du cheminement, soit se concentrer préférentiellement en d´autres lieux.

Contacts : Chef de programmeWebmaster Haut de page Dernière mise à jour : 16 août, 2004
Ministère des DOM TOM