Gestion Durable de la Ressource en Eau des îles Loyauté
Coupe Nord/Sud d'Ouvéa
Contexte Régional Carte Géologique Coupe Nord/Sud Carte Pédologique Localisation de la
Ressource
    Modèles 3D    

Coupe Nord/Sud


Coupes des lentilles d'eau douce d'Ouvéa :


 Cette série de coupes qui reprend les résultats de la campagne de prospection du B.R.G.M. de 1989, est tracée sur le même modèle que celles des autres Loyauté. Elle permet de constater les différences importantes qu'il y a entre les différentes lentilles d'eau douce de ces îles. A Ouvéa, elles sont dispersées en plusieurs endroits et leur extension n'a rien de comparable avec celles de Lifou et de Maré (voir la ressource en eau de Maré). Les épaisseurs des lentilles d'eau douce, le plus souvent inférieures à 2 mètres, ont été trés exagérées sur le schéma afin de rester visibles. La nature du substratum géologique n'a pas été représenté car il reste encore mal connu. Les sols hydromorphes n'ont pas été reportés non plus en raison de leur faible épaisseur.

 Île nord :



Agrandir (190 Ko)

Plan des coupes transversales de l’île nord d’Ouvéa.

Régions de Téoutat et Wénéki

Ces coupes longitudinales et transversales de l' île nord d'Ouvéa, à travers les lentilles d'eau douce intéressent deux régions ; d'une part la région de Téoutat tout au nord et d'autre part la région de Wénéki située plus au sud (voir la ressource en eau). Ces coupes permettent de constater leur faible extension horizontale et surtout verticale des nappes et de les situer dans le contexte géologique de l'île. Elles se trouvent en position centrale, dans la plaine cotière, très en arrière du littoral, vraisemblablement dans l'ancienne gouttière formée en arrière du cordon littoral d'un paléo-rivage (probablement flandrien, de - 5000 BP à + 1,5 m).


 Île sud :


 Ces coupes transversales de l' île sud d'Ouvéa à travers les lentilles d'eau douce, concernent d'une part la région de Fayaoué, située dans la partie centrale de l'île sud et d'autre part la région de Lékine située à l'extrême sud (voir la ressource en eau). Contrairement à l'île nord, où les nappes sont en position centrale dans la plaine côtière, sensiblement à mi chemin entre le lagon et le rempart de falaises, les lentilles d'eau douce de l'île sud sont situées en position excentrique, au sein du cordon littoral sableux qui borde le trait de côte. Si ces lentilles ont une faible extension transversale et verticale, leur développement longitudinal est beaucoup plus important (plusieurs kilomètres).

Deux séries de coupes sériées transversales sont proposées; quatre coupes dans la région de Fayaoué et cinq coupes dans la région de Lékine.

     Coupes de la région de Fayaoue :

    Agrandir (190 Ko)

    Coupes de la région de Fayaoué.

    Ces quatre coupes transversales passant par les lentilles d'eau douce de la région de Fayaoué, permettent de constater leur faible développement vertical et leur extension latérale réduite. En effet ces lentilles son sises au sein du cordon littoral sableux qui, au niveau de Fayaoué, est beaucoup moins large qu'à Lékine (il s'élargit vers le sud sous l'effet d'une dévive littorale dirigée selon cette direction).

     Coupes de la région de Lekine :


    Agrandir (190 Ko)

    Coupes de la région de Lékine.

    Ces coupes transversales à travers les lentilles d'eau douce la région de Lékine, à l'extrême sud de l'île, montrent que ces nappes ont une extension latérale plus importante qu'à Fayaoué en raison de la plus grande largeur du cordon littoral mais leur extension verticale y reste aussi limitée. Selon toute vraisemblance, la lentille de Lékine se prolonge vers le nord et rejoint celle de Fayaoué, comme indiqué sur le plan de coupe en pointillé, mais les investigations hydrogéologiques de 1989 n'ont pu s'étendre à cette zone (voir la ressource en eau).

 Conclusions :

 Ces quelques coupes tranversales et longitudinales permettent de situer les nappes d'eau douce d'Ouvéa dans leur contexte géologique et de constater les différences très importantes qu'il y a avec celles de Lifou et de Maré. Elles permettent d'apprécier la dissymétrie des reliefs entre le rempart de falaises de la cote est et la platitude de la plaine cotière bordant le lagon.

Contacts : Chef de programmeWebmaster Haut de page Dernière mise à jour : 19 janvier 2004
Ministère des DOM TOM