Gestion Durable de la Ressource en Eau des îles Loyauté
La lentille d'eau douce
Localisation de la Ressource en eau Agrandir (8 Ko)

Les études (relevés piézomètriquesExpliquer ce mot détaillés) menées par la société A2EP sur les îles de Lifou et Maré ont permis de tracer une cartographie précise du toit de la lentille et de suivre ses fluctuations dans le temps.
Compte tenu des caractéristiques géologiques du sous-sol et de la relation de GHYBEN-HERZBERG Expliquer ce mot, les zones les plus favorables (bleu foncé sur la carte) à l´exploitation de l´eau (exploitation possible au débit de 20m3/h par forage) sont situées dans la partie interne de l´île.
Elles forment 2 dômes, l´un au nord, l´autre au sud.
La zone littorale (bleu clair sur la carte) est moins favorable à l´exploitation de l´eau (exploitation possible à des débits inférieurs à 10m3/h par forage) du fait des risques de contamination des ouvrages par les remontées d´eau de mer engendrées par les pompages.

Représentation en 3 Dimensions de Lifou et de sa lentille d´eau douce

Agrandir (40 Ko) Modèle "fil de fer"

Pour faciliter la visualisation de la lentille d´eau douce de Lifou, une représentation schématique est proposée sous la forme d´un modèle en "fil de fer" et d'un modèle "plein"

Sur ce modèle (coupe Nord-sud) obtenu à partir de la juxtaposition du M.N.T. (Modèle numérique de terrain) de la surface topographique et de la carte du toit de la nappe, la base de la lentille a été dessinée à partir de la relation de GHYBEN-HERZBERG Expliquer ce mot appliquée au cas de Lifou.
La distorsion des échelles est très forte et inégale pour chacune des surfaces tracées. L´exagération verticale est de 20 pour la surface topographique et de 100 pour la base de la lentille.
On observe facilement, grâce à la distorsion, les deux réservoirs d´eau douce situées, en profondeur, au droit des deux dômes de la surface piézomètrique Expliquer ce mot de l´île.
Attention! l´eau n´occupe pas tout l´espace dans ces deux réservoirs. Elle est présente dans les fractures et cavités des roches constituant l´île.

Modèle "pleins"

 

Diaporama des 24 vues (207) Ko) Les modèles "pleins" sont observables sous différents angles de vue (24 vues).
Sur ces modèles, la surface topographique de l´île est représentée en brun et la base de la lentille (zone d´interface entre l´eau douce et salée au sein des fractures et cavités des roches) en bleu.
Sur ces modèles, l´exagération verticale appliquée aux deux surfaces (surface topographique et base de la lentille) est de 20 alors qu´il est 5 fois supérieur sur le modèle en fil de fer, ce qui "écrase" quelque peu la visualisation de la lentille, mais respecte davantage les proportions naturelles.

Les Coupes Géologiques

Une série de coupes géologiques très schématiques permet de visualiser "l´image" de la lentille d´eau douce sur les 8 transects du modèle de représentation de la lentille.

On reconnaît trois domaines principaux au sein du karst Expliquer ce mot :

La zone "dénoyée" (orange) de la partie supérieure de l´île.

La zone "noyée" (bleu foncée) renfermant l´eau douce en position intermédiaire.

La zone "noyée" (bleu clair) contenant de l´eau de mer sur la partie basse de la coupe.

Au sein des zones "noyées", l´eau est présente dans les fractures et cavités des roches.
L´eau douce ayant une densité plus faible que l´eau de mer semble "flotter" sur cette dernière. Elle forme la lentille d´eau douce de Lifou, alimentée par les précipitations. Au sein de cette lentille, l´eau est en mouvement depuis les points hauts de la surface piézomètrique Expliquer ce mot (les 2 dômes) vers les points bas (la zone littorale) au niveau de laquelle la nappe se décharge continuellement dans la mer.

A noter la forte distorsion de la représentation schématique. L´échelle verticale est vingt fois supérieure à celle de l´échelle horizontale.

Contacts : Chef de programmeWebmaster Haut de page Dernière mise à jour : 16 août, 2004
Ministère des DOM TOM